AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
on les recherche activement.


Partagez | 
 

 amras gwelnaur + red stallion.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


PARCHEMINS : 80
MessageSujet: amras gwelnaur + red stallion.   Sam 21 Mai - 20:20

↘ Amras Gwelnaur.


« Bitterness is like cancer. It eats upon the host. But anger is like fire. It burns it all clean. »

◭ identity card.

nom, prénoms : Amras Gwelnaur âge, lieu de naissance : 35 ans, Belithrael groupe : Gwelnaur. En tant que souverain, Amras est l'emblème, le porte-bannière des valeurs et dogmes de cette contrée. métier : Roi-guerrier menant son peuple dans d'épaisses ténèbres. état civil : Marié à la douce Leann Gwelnaur guilde : /

Amras ne parle pas. Il vocifère, hurle, tonne et gronde. Les ordres sont toujours éructés, le ton est toujours brusque, le discours caustique. Sa cour et ses sujets n'échappent guère à ses gausseries acides et ses saillies obscènes. Le souverain n'apprécie que fort peu les harangues interminables et les palabres ampoulées ; étant un homme de peu de mots, il préfère largement un style lapidaire. Son parler est prosaïque et rustre, avoue très vite la brutalité de l'individu ainsi que son impatience. ♦  La bête sait lire, mais à peine. Il trébuche sur les mots et les lettres dansent devant ses yeux, la beauté des œuvres littéraires lui est complètement étrangère, faisant d'ailleurs souvent lire les missives qui lui sont destinées par son épouse. L'écriture est une aussi sombre affaire, de laquelle il se déleste, faisant rédiger les épîtres par un scribe suffisamment rudoyé pour ne pas ébruiter les difficultés du roi. ♦ L'attention du souverain fluctue, il ne parvient guère à se concentrer sur une chose unique plus de quelques instants. Parallèlement, il est assez difficile de conserver l'intérêt d'Amras car celui-ci se lasse atrocement vite, les têtes présentes à sa cour changeant énormément, selon les caprices du guerrier. Seule son épouse est parvenue à nourrir les feux de sa convoitise – et encore, car cette dernière se voit contrainte, à son grand dam, de la partager avec la favorite. ♦ Intempérant, le Gwelnaur jouit sans modération aucune des plaisirs de la table et de l'alcool. Il n'est d'ailleurs pas rare d'apercevoir le souverain en état d'ébriété, titubant dans les couloirs de sa forteresse, entonnant à tue-tête des chants paillards. C'est d'ailleurs lors de ces nuits que le soudard se traîne jusqu'aux appartements d'Eulalie, la coiffe de sa couronne et laisse libre cours à ses basses pulsions. ♦ Son corps est couturé de cicatrices, véritable livre retraçant d'épiques batailles passées. Plus handicapante, une vieille blessure a mal guéri, obligeant le dogue à traîner quelque peu la patte. ♦ Seul domaine où le roi fait montre d'une discipline inflexible, le maniement des armes. Amras travaille ses bottes et parades des heures durant, dans un balai d'adversaires incessant et peu importe les intempéries. Il ressort de ces sessions courbaturé et éreinté mais toujours le sourire aux lèvres, bien que ces simulations ne remplaceront jamais les véritables rixes, où le sang coule et les os gémissent. ♦ Sa politique n'a qu'un mot aux lèvres : guerre. Guerre, encore et toujours, envers et contre tout, en dépit des pertes et des émois de son peuple. Les dissidents sont annihilés, les héros sanguinaires vénérés. Le combat, à jamais, et jusqu'au plus noir de la nuit. Le royaume vit replié sur lui-même car les étrangers sont tous des ennemis et de futurs antagonistes. ♦ Les balbutiements de la guerre à venir l'enchantent, ne pouvant plus attendre les débuts des hostilités. Que les ténèbres s'abattent et que l'aube soit rouge, voilà son unique prière. 

◭ say my name.

ton pseudo : Storm comment as-tu trouvé CWM ? : bazzart et t'en penses quoi ? : Vachement prometteur ! des trucs à ajouter/améliorer ? : ta réponse ici.

Partie en freestyle, vas-y présente toi. Crache le morceau, freluquet !

Michael FassbenderAmras Gwelnaur


↘ somewhere, in a far far land.


« Anger is a killing thing: it kills the man who angers, for each rage leaves him less than he had been before - it takes something from him. »

C'est une nuit agitée, le vent s'écrase contre les hauts remparts de Belithrael et les cieux pleurent le trépas de la dirigeante des Gwelnaurs. Dans les appartements de la reine, une pièce fastueusement décorée, franc contraste avec la culture martiale de ce peuple guerrier, le Roi Phineas, les bras tendus, soulève son unique héritier mâle et le scrute d'un œil inquisiteur. C'est une chose joufflue et braillarde, au teint rendu rose à force de s'époumoner, qui agite avec fureur ses petits poings serrés. L'infant semble en bonne santé et entier, nanti d'une physionomie robuste. Le Cruel est satisfait de la besogne de la mère. Sans plus de cérémonie, le souverain coule le chérubin dans les bras protecteurs d'une sage-femme et glisse une rapide œillade à sa défunte épouse, qui a expiré son ultime râle lorsque le fruit de ses entrailles a poussé son premier hurlement. Aucune expression n'exsude du faciès du monarque, aucune mélancolie née de la perte de sa reine, aucune exaltation due à la venue au monde d'un fils. « Son nom est Amras Gwelnaur et il est venu au monde de la même façon dont il le quittera : en beuglant et en tuant. » fait Phineas de sa voix graveleuse avant de pivoter sur ses talons et de quitter la pièce dans un claquement de cape magistral.  


L'Éphèbe pantelle, arbore à l'arcade une entaille béante, déversant un rideau purpurin sur son visage, le rendant momentanément aveugle de l’œil gauche mais il exulte pourtant. Un lugubre rictus froisse son faciès, un éclat terrible luit dans sa prunelle. Incliné vers l'avant, le prince presse son adversaire, frappant d'estoc, allant au devant de lui, brandissant haut son épouvantable espadon. Ici s'accomplit sa destinée, au cœur de la mêlée, au cœur de la mort, au cœur d'une rage incoercible. Il est né pour ça, a été façonné pour ça. L'aube de sa vie a été teintée d'écarlate et il en sera ainsi jusqu'à l'épilogue sanglante. Il comprend maintenant, embrasse avec fébrilité cette vérité qui s'impose à lui. Toutes les mercuriales et les bastonnades qu'il a essuyées de la part de son royal père l'ont préparé à ce moment précis, l'ont mithridatisé contre la peur et la douleur, afin que seule la lutte et l'enivrement qu'elle procure soient capturés par ses sens. La voix qui le hante depuis son enfance, qui le pousse vers une folie certaine ne cherchait qu'à lui montrer le chemin sinueux à suivre, il le comprend désormais. Il n'est que la main armée de ce démiurge. Galvanisé par cette réalisation, Amras abat son effroyable lame sur le pauvre diable qui lui fait face et celle-ci le sépare de l'épaule à la poitrine. Une gerbe de sang éclabousse le visage du prince et tandis que l'antagoniste sans nom trépasse, lui naît véritablement.


« Le Roi est mort ! Vive le Roi ! » scande le héraut tandis qu'un prêtre de Legnar coiffe la crinière d'Amras de la couronne de son défunt père, Phineas. Elle tasse ses cervicales tant elle pèse, précairement juchée sur le crâne du nouveau souverain, faite d'or et sertie d'une myriade de joyaux. Amras lui-même est richement accoutré, arborant un pourpoint de velours pourpre niellé d'or. Les splendeurs ostentatoires de cet acabit sont en rupture direct avec son austérité coutumière mais il a jugé bon, lors de sa première apparition royale, d'étaler au vu et au su de tous sa puissante prospérité. Quinze ans à peine et le Gwelnaur, affalé sur son trône, contemple sa cour avec une morgue suprême. Les murs de la salle d'audience sont ornés de la bannière de la famille suzeraine ; l'étalon à la robe de sang. Les expressions qu'Amras peut déchiffrer sur le minois de ses sujets sont mitigées. À la nouvelle de la mort du roi, tous les nobles de ce royaume ont accouru afin de renouveler leurs vœux de féodalité. Tous connaissent sa sinistre réputation et certains le disent plus abject encore que son géniteur. Les bannerets les plus belliqueux, ceux qui épousent les valeurs de cette contrée, s'en réjouissent ; les plus tempérés appréhendent cette intronisation qu'ils voient d'un mauvais œil. Le Roi n'en a que faire, son regard étant rivé sur sa quête. Tu es plus que la couronne qui ceint ton front lui susurre Legnar. Tu es celui qui sèmera le chaos, l'instrument de ma colère divine.


La sueur luit sur le front de son épouse, de profondes cernes soulignent ses yeux azuréens et son teint est cireux. Néanmoins, la reine parvient à rayonner, un sourire sincère dansant sur ses lèvres. Leann tient tout contre elle un poupin de sexe féminin. « Elle s'appelle Ariana. » fait-elle d'une voix distante. Amras désirait un mâle, afin de pouvoir forger le prochain roi des Gwelnaur mais la providence n'a pas daigné exaucer ses souhaits. Ça n'a pas d'importance, il se contentera d'une fille. Le souverain se penche, baise le front de son épouse et lui soutire l'enfant. La princesse gesticule quelque peu, émet un gémissement frustré mais ne pleure pas, fait qu'il note avec satisfaction. Le monarque ne réalise pas encore tout à fait qu'il est désormais père ; tout a été si vite. Il n'a posé les yeux sur Leann qu'il y a quelques mois à peine mais a été instantanément envoûté, a tout de suite su. Son impulsivité caractéristique l'a gouverné et, quelques lunes plus tard, il épousait la nymphe. Une union fougueuse, trahissant la naïveté de leur jeunesse. Et voilà qu'aujourd'hui, la belle lui donne un enfant. Le roi plante son regard dans celui de la princesse. Elle bourgeonnera en une beauté, nul doute à ce sujet, mais Amras veillera à ce que, sous le derme soyeux, se tapisse la froideur de l'acier.


Se dressant sur le pont-levis, les mains jointes derrière le dos, le Roi contemple le faîte des remparts avec un sourire doucereux. Au dessus de la porte principale trônent cinq têtes. Il y a quelques semaines de cela, la famille régnant sur Ossam – les Bellefroids –, exécrant la régence sanguinaire et belliqueuse de leur monarque, ont brisé leur allégeance, entrant en rébellion ouverte. Les impudents eurent même le culot de revendiquer le trône, le patriarche ayant naguère épousé la sœur de Phineas. Écumant de rage, Armas convoqua le ban et l'arrière-ban et fondit à rênes abattues sur la forteresse. Fidèle à lui-même, le Roi brûlait si vivement de frapper de son courroux les insurgés qu'il n'eut guère la patience d'assiéger la ville et de les vaincre par l'usure, préférant tout bonnement lever des catapultes, qui déversèrent leurs projectiles jusqu'à crever les remparts. Les hordes ensauvagées du Roi s’engouffrèrent dans la brèche et décimèrent la garnison, laissant la population relativement intactes. Les six Bellefroids furent jetés aux pieds du Roi et ce dernier, cruel, écima la famille du jeune Lord devant ses yeux impuissants ; de l'oncle jusqu'à l'enfant toujours au sein, en passant par l'épouse. L'on cloîtra ensuite le seigneur impétueux dans un cachot, où il devint le réceptacle de l'ire du monarque. Les rumeurs, à ce jour, vont toujours en croissant, stipulant ici que le Bellefroid croupit toujours dans les caves, là que son corps aurait été donné à la science. Toujours est-il que cette rébellion éliminée dans l’œuf a en définitive affermi l'hégémonie qu'Amras exerce sur son royaume.


La bête quitte le cocon des draps satinés, souple telle une panthère et nu comme le jour de sa venue en ce monde, s'accoude sur le rebord de la fenêtre et contemple ses terres. Il jubile. Son dieu lui a parlé. La guerre vient. Trois mots qu'il s'est inlassablement répété depuis lors. Il jette par dessus son épaule une œillade à la sylphide se prélassant sur le lit. Extasié par la nouvelle, Amras s'est précipité dans les appartements de sa favorite. Voilà des mois que cette sérénade dure, des mois qu'il brave l'ire de sa reine afin de se délecter de ces onctueuses voluptés. Ah, que son épouse lui pardonne, la ribaude à la crinière de rouille est belle, jeune, souple et délicieusement docile. Il a été particulièrement brutal et dur en ce jour d'hui, plus encore qu'à l'accoutumée, usant de pratiques qui feraient pâlir des bonnes gens. Le Roi s'approche du lit, laisse un doigt tracer les contours du visage de sa maîtresse. Elle récupère encore des assauts déchaînés mais lui sourit tout de même, les pommettes piquées de rose par l'effort. « La guerre vient. Il me l'a dit. » fait-il, en guise d'explications, l’œil fou. Pas d'excuses, pas de scrupules, ainsi va cette danse stupreuse, rythmée par les caprices avilissants du Roi de Gwelnaur.


Dernière édition par Amras Gwelnaur le Lun 23 Mai - 10:34, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FONDATRICE. « bye bye, black bird. »


En savoir plus ?
▽ RELATIONS.:
PARCHEMINS : 414
MessageSujet: Re: amras gwelnaur + red stallion.   Sam 21 Mai - 21:33

Il va nécessairement nous falloir un lien qui roxx du poney ! parce que ce choix de pv, je le bénis, et qu'en plus tu dois être le plus heureux des hommes qui a déjà trouvé sa femme
Bonne continuation pour ta fiche, je suis pressée de lire tout ca

_________________

du satin, dans tes mains

Viens-tu troubler, avec ta puissante grimace,
La fête de la Vie ? ou quelque vieux désir,
Éperonnant encor ta vivante carcasse,
Te pousse-t-il, crédule, au sabbat du Plaisir ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponawar.forumactif.org
avatar



En savoir plus ?
▽ RELATIONS.:
PARCHEMINS : 338
MessageSujet: Re: amras gwelnaur + red stallion.   Sam 21 Mai - 22:42

bienvenuuuuue ! ♥️ bon courage pour la suite de ta fiche ! Bon choix de pv aussi
n'hésite pas si tu as la moindre kouèshtionne !

_________________
j'ai une
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



En savoir plus ?
▽ RELATIONS.:
PARCHEMINS : 107
MessageSujet: Re: amras gwelnaur + red stallion.   Sam 21 Mai - 23:43

Quel choix, mon dieu I love you
Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche

_________________
(us against the world)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


PARCHEMINS : 80
MessageSujet: Re: amras gwelnaur + red stallion.   Lun 23 Mai - 0:23

Merci de l'accueil. o/

_________________
B E A S T     I N      H U M A N     S K I N
Tell me—after my head is chopped off, will I still be able to hear, at least for a moment, the sound of my own blood gushing from the stump of my neck? That would be the pleasure to end all pleasures.©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



En savoir plus ?
▽ RELATIONS.:
PARCHEMINS : 338
MessageSujet: Re: amras gwelnaur + red stallion.   Lun 23 Mai - 6:28

Tout est bon pour moi ♥️ Mais MAIS MAIIIIS, je vais laisser la fondatrice te valider officiellement, puisque c'est un PV très important pour le forum Autrement j'aime beaucoup ton style, ta plume est vraiment agréable à lire ! Je pense qu'Amras est entre de bonnes mains ! (et je pense que Satine ne te reprochera rien )

_________________
j'ai une
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



En savoir plus ?
▽ RELATIONS.:
PARCHEMINS : 51
Age : 22
MessageSujet: Re: amras gwelnaur + red stallion.   Lun 23 Mai - 10:01

Je viens te souhaiter officiellement la bienvenue ! (Ouais parce que faire les guignols sur la CB, c'est bien, mais bon... Y'a le protocole ! What a Face )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FONDATRICE. « bye bye, black bird. »


En savoir plus ?
▽ RELATIONS.:
PARCHEMINS : 414
MessageSujet: Re: amras gwelnaur + red stallion.   Lun 23 Mai - 11:16

bienvenue cher habitant.

Waaaaaaaaaaaw, c'est une fiche absolument superbe, vraiment, elle est superbement bien écrite, déjà, et t'as totalement cerné le personnage tout en y ajoutant ta touche, c'est tout bonnement... ben parfait, il n'y a pas d'autre mot. La dessus, je ne te fais pas attendre plus longtemps, je te valide, mais en te soutirant quand même la promesse que nous aurons un joli lien, hein, hein ? Et bravo encore pour cette fiche qui est une véritable œuvre d'art

bravo pour ta validatiooon

Te voilà validé sur le forum. Félicitations ! Maintenant, tu as deux trois petites choses à faire, mais rien d'embêtant, je te rassure. Déjà, tu peux aller compléter ton profil, parce que c'est quand même bien plus pratique quand il est rempli. Ensuite, venir sur ce sujet pour te recenser, puis aller faire ta fiche de liens, pour te faire plein d'amis et rendre ton séjour plus beau encore. Et puis si jamais, venir te pointer dans la recherche de rps, pour commencer à nous montrer ta plus superbe plume. Bon séjour ici !

_________________

du satin, dans tes mains

Viens-tu troubler, avec ta puissante grimace,
La fête de la Vie ? ou quelque vieux désir,
Éperonnant encor ta vivante carcasse,
Te pousse-t-il, crédule, au sabbat du Plaisir ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponawar.forumactif.org
avatar


PARCHEMINS : 80
MessageSujet: Re: amras gwelnaur + red stallion.   Lun 23 Mai - 11:19

Merci des compliments et de la validation, ça fait bien plaisir. Et nous allons enfin pouvoir trouver ce lien dont nous avons tant parlé.

_________________
B E A S T     I N      H U M A N     S K I N
Tell me—after my head is chopped off, will I still be able to hear, at least for a moment, the sound of my own blood gushing from the stump of my neck? That would be the pleasure to end all pleasures.©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: amras gwelnaur + red stallion.   

Revenir en haut Aller en bas
 

amras gwelnaur + red stallion.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ↘ la forge aux personnages. :: ↘ après vous !-