AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
on les recherche activement.


Partagez | 
 

 hélène ♚ gold shall be your crown and gold your shroud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



En savoir plus ?
▽ RELATIONS.:
PARCHEMINS : 30
MessageSujet: hélène ♚ gold shall be your crown and gold your shroud   Jeu 26 Mai - 1:48

↘️ hélène rubis heledir.


« I know your very far away but,
come back to me, my sun and stars. »

◭ identity card.

nom, prénoms : pendant les premières années de sa vie, elle n'a pas eu de nom. Ça porte malheur il paraît, chez les prostituées de nommer trop vite un enfant, des fois qu'il mourrait à l'aube de sa vie. Chagrin l'a-t-on néanmoins surnommée, pour ce qu'elle avait toujours une moue triste sur le visage cette gamine. Et puis la chance a tourné, la félicité est arrivée sous forme de procession royale. Chagrin est devenue Hélène et une princesse a toujours besoin d'un deuxième prénom pour affirmer sa noblesse; Hélène Rubis Heledir. L'on peut dire qu'elle fait honneur au choix de son père en portant presque exclusivement du rouge. âge, lieu de naissance : elle est née il y a vingt-et-un ans au milieu de nul part d'une anonyme, d'une prostituée. La fleur a éclos, bruyante, sanglante, indésirée, au fond d'une étable à même le foin, auprès d'une jument qui elle-même mettait à bas; pendant plusieurs mois l'on a rit en affirmant que pouliche et infant avaient été échangées. groupe : Heledir, par le sang, par le nom. Bâtarde légitimée, elle ne peut que prêter allégeance à la famille et au royaume qui lui a tout donné, mais elle ne partage pas les ambitions de vengeances de la reine dont elle se méfie affreusement. Cependant cette obsession l'arrange, car tant qu'Irèn est préoccupée par sa vendetta elle oublie de réfléchir à la condition de la bâtarde et ne pense pas à lui enlever son titre. ; métier : princesse d'Heledir trop éblouie par les dorures pour penser à faire quoique ce soit d'autre de sa vie que de s'assurer que son avenir reste aussi brillant et oisif. état civil : célibataire follement éprise d'un pauvre prêtre qui ne répond pas comme elle le voudrait à toutes ses offrandes. Si son père n'était pas mort, sûrement aurait-elle déjà été promise. guilde : aucune.

l'odeur de crottin de cheval et de foin hante encore ses narines. La princesse abhorre désormais ces créature. Elle ne monte ainsi jamais à cheval quand elle peut l'éviter, préférant le confort d'une calèche pour se déplacer. Être née au milieu de ces bêtes lui suffit amplement, nul besoin de passer sa vie avec également. D'ailleurs on ne la verra jamais ni aux écuries, ni à l'étable. ▽ extrêmement possessive en amour comme en amitié, elle voulait son père pour elle, son frère pour elle aussi et celui qui a dérobé son cœur se doit de lui être tout dévoué également, elle n'aime pas partager. À sa décharge il faut avouer qu'elle n'a plus eu à le faire depuis ses quatre ans, depuis qu'elle a été dotée d'un nom et d'un titre. ▽ le rouge est sa couleur préférée, hommage au deuxième prénom octroyé par son géniteur, ou simple goût prononcé pour le carmin, elle en porte quotidiennement, sa garde-robe étant composée principalement de riches pièces comportant des déclinaisons variées de cette teinte adorée. ▽ quoique née dans la pauvreté, elle a su très rapidement développer un goût pour le luxe, pour la vie de rêve dans laquelle elle a été propulsée. Il est difficile aujourd'hui en la voyant, de s'imaginer d'où elle vient, de se dire que née dans le foin elle dort dans sur un matelas de plume, que destinée à un dur labeur toute sa vie ou à rejoindre l'ordre de sa mère, elle s'adonne désormais à une vie d'oisiveté absolue, comme si elle-même avait oublié qu'elle n'était pas née avec une cuillère en argent dans la bouche. ▽ la chasse est l'un de ses passe-temps préférés, sport princier pour certain, indigne d'une noble pour d'autre, elle fait taire les indignés d'un signe de la main. Vision divine sur son étalon baie - seul animal qu'elle accepte de monter et pour chasser uniquement - ou le plus souvent, à pied, armée d'un arc et de flèches, ses boucles dorées flottants sur le pourpre de sa cape, elle est moins bonne qu'elle ne le pense, mais pas mauvaise du tout. ▽ l'on dit qu'obsédée par sa propre beauté, la princesse se promène toujours avec un miroir. Une petit chose, peu travaillée, mais qui se transporte facilement dans la manche de sa robe. L'on dit qu'elle se trouve ravissante, qu'elle s'observe de longues heures dans le miroir, qu'elle contemple ces traits si fins hérités de son père, ces traits qui dès la naissance l'annonçaient comme plus qu'une roturière, qu'un membre anonyme de la plèbe. ▽ excellente joueuse de cartes, gare à ceux qui parieraient leur fortune à sa table, la princesse n'aime pas perdre et l'évènement est rare. Elle peine encore à utiliser d'autant de stratégie et de machinations hors de la salle de jeu, mais son admiration pour une certaine courtisane l'amène à apprendre ses techniques et elle est destinée à devenir une maîtresse de la manipulation avec ou sans cartes entre les mains.

◭ say my name.

ton pseudo : greensleeves. comment as-tu trouvé CWM ? : bazzart. et t'en penses quoi ? : Ce forum est un ravissement pour mes yeux. Un forum médiéval, enfin.   Très bien construit, avec des pvs du tonnerre, je viens d'avoir un véritable coup de cœur. La carte est tellement bien faite, c'est le genre de détail qui fait toute la différence   des trucs à ajouter/améliorer ? : ta réponse ici.

Partie en freestyle, vas-y présente toi. Crache le morceau, freluquet !

HOLLIDAY GRAINGER ↘️ hélène heledir


↘️ somewhere, in a far far land.


« I know your very far away but,
come back to me, my sun and stars. »
01. sweet summer child

Les premiers mots que la gamine se souvient avoir entendu étaient de cet ordre: « Chagrin, vas chercher de l'eau il faut que je me lave. » Elle avait probablement trois ans, ses bras maigrichons étaient bien incapable de soulever un sceau vide et a fortiori encore moins un sceau plein. Elle se retrouvait alors à demander, à supplier qu'on l'aide à rapporter à sa mère ce qu'elle voulait, s'efforçant ensuite de retourner dans l'ombre, là où on ne la voyait pas, là où on ne l'embêtait pas. Elle n'était pas mauvaise cependant, elle s'appliquait à faire ce qu'on lui demandait dans la mesure du possible. « Envoie cette lettre. » Oh cette lettre, si elle avait su pour qui elle était, sûrement l'aurait-elle couverte de baisers. « Passe-moi l'aiguille  que j'recouse ma robe. » Le tout avec le sourire, un sourire simple et poli, qui ne su néanmoins jamais la laver de ce surnom avec lequel elle grandit, à défaut d'avoir un prénom. C'est qu'on ne s'attendait pas à ce qu'elle survive l'été de sa naissance, aride, si peu clément pour les pauvres âmes nées à cet époque. C'est que ça porte malheur de nommer les enfants trop tôt. Ce sont ses nombreux pleurs de nourrisson réclamant de l'eau, encore, toujours, qui expliquent ce quolibet qui ne lui convenait pourtant déjà plus. Plus tard l'on dira d'elle qu'elle pleurait parce que la gamine savait quelque part, au fond d'elle, qu'elle méritait mieux, comme si elle avait eu conscience de la nature de son sang. Seulement c'est donner beaucoup trop de crédit à Chagrin, qui se contentait, comme elle le devait, de sa classe. Elle laissait les autres se moquer, lui tirer ses cheveux aux boucles trop parfaites, de ses traits trop fins pour que l'on puisse la considérer l'une des leurs. Elle retenait ses larmes quand ses camarades de jeux, ses filles de rien riaient de ses quelques tâches de rousseurs, de ce je-ne-sais-quoi qui faisait que du plus profond de leurs âmes elles savaient qu'elle n'avait rien à faire là. Les rumeurs voulaient que son père fut un quelconque seigneur, c'était certainement ce que Dalla, sa mère, affirmait lorsqu'elle avait un peu trop bu. Mais personne ne croyait vraiment à la rumeur, elle n'était pas la première et ne serait certainement pas la dernière prostituée à jurer avoir donné naissance au bâtard d'un noble. De partout dans la contrée ça se faisait, parfois juste pour amuser l'audience de la taverne, parfois pour obtenir des faveurs dudit seigneur. « Pourquoi tu causes comme ça ? Tu crois que t'es mieux qu'nous hein ? Parce qu'ton père était un seigneur ? C'était pas un seigneur pauvre sotte, c'était qu'un pauvre soulard. » Chagrin baissait les yeux, se mordait la lèvre, ne répondant jamais aux accusations. Elle n'avait rien demandé; rien d'autre qu'à ce qu'on la laisse tranquille, qu'on cesse de lui rappeler la nuit interminable de sa naissance parmi les bêtes, qu'on cesse de la clamer bestiale elle aussi un jour, pour l'accuser de se prendre pour une noble le lendemain. Et si ces mêmes gamines avaient besoin d'aide un jour, si elles devaient trier le foin, ou nourrir les bêtes, si elles devaient guider les visiteurs vers les chambres de leurs mères, elle rendait service, croyant un jour pouvoir trouver grâce à leurs yeux.

02. a new dawn

« Lève les yeux mon enfant. » Et la gamine s'exécuta. Elle plongea ses orbes turquoise dans celles azurées du grand homme, celui devant lequel elle fut incapable de faire même une révérence maladroite. Mes les autres non plus n'avaient pas su, prises de court pour l'arrivée d'une escorte royale et du monarque d'Heledir lui-même. Et leur surprise n'en fut que plus grande quand c'est la fille de Dalla que l'on demanda à voir, la gamine sans nom, Chagrin aux joues tâchées de boue, aux longues boucles blondes emmêlées, mais au regard bon et tendre. Et dans ces yeux, il avait vu, il avait su que les mots de Dalla n'étaient pas un mensonge, que cette enfant était la sienne. En relevant les yeux ce jour-là, elle les avait posé sur son futur, sur un inconnu qui lui offrait le monde à ses pieds. Sans un regard en arrière, elle s'était laissée embarquer dans la calèche, prenant timidement place sur le siège à lui seul infiniment plus cher que toutes ses possessions réunies. Son dernier souvenir de Dalla fut celui de la bourse abandonnée dans sa main, de ses yeux verts dépourvus de larmes quand elle dit au revoir à sa fille. Elle en aurait d'autres certainement, mais jamais d'aussi bien nés, d'aussi lucratifs. « Quel est ton nom ? » Elle n'avait su détacher son regard du paysage qui s'étendait devant ses yeux, de l'ébauche du royaume qui était, si elle comprenait bien, celui de son père. L'univers s'arrêtait jusque-là pour elle au village où elle avait grandi, à la rivière, à la taverne, à la ferme adjacente à la maison de la matrone. « Je n'en ai pas. » avoua-t-elle honteuse, n'osant pas soutenir le regard de l'inconnu. « Que dis tu d'Hélène ? » proposa-t-il, offrant à l'enfant sa première marque de noblesse, un prénom royal. Elle hocha la tête vigoureusement, tout prénom était bon à prendre. Et si son heureuse aventure devait s'arrêter là, au moins elle en aurait tiré quelque chose de précieux: une identité. Mais le Roi ne s'arrêta pas là, il ne faillit jamais à la petite poupée qui s'était déjà prise d'affection pour lui. La ramenant au palais avec lui il lui offrit des appartements dignes d'une princesse, avant de lui offrir le titre pour aller avec. Malgré les protestations de sa femme qui n'avait su lui donner d'enfant, il la présenta à son peuple comme sa fille légitimée à défaut d'être légitime. Et Hélène oublia qu'elle n'avait un jour été que Chagrin, ivre de sa nouvelle position, de cette attention complète et nouvelle qu'on lui apportait soudain. Sa belle-mère ne fut un obstacle que peu longtemps, mourant deux mois seulement après son arrivée et pendant six mois heureux, Hélène était seule avec son père, maîtresse du château à à peine cinq ans.

03. a maiden fair

La cascade s’écoule dans un bruit délicieux aux oreilles de la Princesse. Pieds nus sur l’herbe elle se promène, s’approche de la rivière dans laquelle la chute trouve refuge et observe son reflet dans l’eau clair. Pas de varice, pas d’horrible bouton ni déformation n’orne son visage ou son corps. Elle est jolie, elle le sait. Ses cheveux couleur or dégoulinent sur ses épaules légèrement dénudées par sa robe. Le printemps est là et avec lui arrive doucement la chaleur qui n’épargne jamais longtemps son royaume. Celui de son frère devrait-elle dire. Légitimée, elle passe tout de même après l’enfant du couple royal dans l’ordre de succession, l’enfant étant après tout mâle et légitime depuis la naissance. Elle ne lui en veut pas, tant qu’elle conserve son titre, son rang, ses appartements et ses dorures. Tant que de riches tapisseries ornent ses murs l’hiver et qu’elle dispose encore de servants à son service. Sa nouvelle marâtre, qui règne désormais à la place de son défunt père, lui laisse tout cela volontiers, pour l'instant du moins. Elle sourit à son double liquide. Elle n’a pas voulu trop en faire, ce n’est pas avec le visage fardé qu’elle séduira un religieux épris de ses principes. Ce n’est pas avec de la dentelle qu’elle attirera son attention. Elle vient à lui, aussi simplement qu’elle l’a jamais été depuis qu’elle a été recueillie par son père. Elle vient à lui, avec sa robe la moins travaillée, ses cheveux détachés, les traits épurés. Elle vient à lui le regard brillant d’espoir et la calèche - dont le chauffeur attend patiemment qu’elle ait terminé son manège - remplie de cadeaux. Elle pense que des livres sont ce qui trouvera le plus facilement le chemin de son cœur. Elle ne les a pas lu, elle, mais sûrement saura-t-il les apprécier, puisqu’elle les a choisi avec l’aide d’autres religieux de la capitale. Elle touche d’un doigt d’ivoire l’eau et trouble son visage qui s’étire d’un sourire. Sans plus attendre, elle se lève, secoue un peu sa robe et court jusqu’à la calèche au bord de la route. Un page l’aide à monter et elle donne un bref coup sur le toit. « À l’Église ! » et elle n’a pas besoin de préciser laquelle, pas plus qu’elle n’a besoin de prétendre vouloir parler aux dieux ou épurer son âme devant eux. Ce n’est qu’un homme qu’elle veut voir, un prêtre qui ne mérite certainement pas les avances d’une princesse, mais qui les reçoit malgré tout. On dit que ce n'est pas aux femmes de courtiser les hommes. Mais Hélène s'en moque car si on en était resté à la lettre de la coutume elle serait dans un bordel aujourd'hui, sans nom de famille, sans fortune, sans rien.


Dernière édition par Hélène Heledir le Ven 27 Mai - 1:30, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


PARCHEMINS : 80
MessageSujet: Re: hélène ♚ gold shall be your crown and gold your shroud   Jeu 26 Mai - 1:52

Ah, une Heledir, bon choix, bon choix, nous allons pouvoir discuter de cet ersatz d'alliance et comploter un minimum.

Quoiqu'il en soit, sois la bienvenue sur roads ! Bon courage pour ta fiche, j'espère que tu te plairas parmi nous.

_________________
B E A S T     I N      H U M A N     S K I N
Tell me—after my head is chopped off, will I still be able to hear, at least for a moment, the sound of my own blood gushing from the stump of my neck? That would be the pleasure to end all pleasures.©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



En savoir plus ?
▽ RELATIONS.:
PARCHEMINS : 338
MessageSujet: Re: hélène ♚ gold shall be your crown and gold your shroud   Jeu 26 Mai - 1:55

aaah princesse ! excellent choix ! et d'autant plus bon qu'il nous faudra un lien ♥️
bon courage pour ta fiche et n'hésite pas si tu as la moindre question !
oh et... bienvenue ! t'es belle et jotem !

_________________
j'ai une
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



En savoir plus ?
▽ RELATIONS.:
PARCHEMINS : 30
MessageSujet: Re: hélène ♚ gold shall be your crown and gold your shroud   Jeu 26 Mai - 2:05

Amras merci (je suis surprise d'être la première à tenter un membre de cette famille d'ailleurs) on pourra comploter même plus qu'un minimum :baouais:

Venom merci beaucoup je n'hésiterais pas et ça sera avec grand plaisir pour un lien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Drakon


En savoir plus ?
▽ RELATIONS.:
PARCHEMINS : 84
Age : 21
Localisation : ici et ailleurs. je voyage autant que je le peux. rien ni personne ne m'arrête. je vais là où l'envie m'emporte.
MessageSujet: Re: hélène ♚ gold shall be your crown and gold your shroud   Jeu 26 Mai - 2:41

Haooon, ce choix de PV !
Et puis holliday est si belle.
Bienvenue à toi et bonne chance
pour l'écriture de ta fiche de
présentation ! Hâte de voir ce que
tu vas faire avec elle ! <3

_________________



the brave men did not kill dragons.
the brave men rode them.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

FONDATRICE. « bye bye, black bird. »


En savoir plus ?
▽ RELATIONS.:
PARCHEMINS : 414
MessageSujet: Re: hélène ♚ gold shall be your crown and gold your shroud   Jeu 26 Mai - 11:02

Je poussoie tous mes vdds, ce pv est un excellent choix (en plus, ton frère squatte la partie invité, il devrait bientôt te rejoindre ).
Bienvenue chez toi ma princesse, et courage pour ta fiche.
Tu as déjà trouvé le chemin vers ma boite mp

_________________

du satin, dans tes mains

Viens-tu troubler, avec ta puissante grimace,
La fête de la Vie ? ou quelque vieux désir,
Éperonnant encor ta vivante carcasse,
Te pousse-t-il, crédule, au sabbat du Plaisir ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponawar.forumactif.org
avatar



En savoir plus ?
▽ RELATIONS.:
PARCHEMINS : 30
MessageSujet: Re: hélène ♚ gold shall be your crown and gold your shroud   Jeu 26 Mai - 15:53

Merci beaucoup à vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


PARCHEMINS : 27
Age : 21
MessageSujet: Re: hélène ♚ gold shall be your crown and gold your shroud   Jeu 26 Mai - 16:05

Bienvenue parmi nous, il nous faudra évidemment un lien puisque je suis la femme d'un membre de ta famille (plutôt éloigné, mais quand même) ! Bon courage pour terminer ta fichette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



En savoir plus ?
▽ RELATIONS.:
PARCHEMINS : 30
MessageSujet: Re: hélène ♚ gold shall be your crown and gold your shroud   Jeu 26 Mai - 17:12

merci beaucoup I love you
ça sera avec plaisir pour le lien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



En savoir plus ?
▽ RELATIONS.:
PARCHEMINS : 338
MessageSujet: Re: hélène ♚ gold shall be your crown and gold your shroud   Ven 27 Mai - 4:39

bienvenue cher habitant.

gosh c'est superbe ! tu as tellement cerné le personnage ! et figure toi que j'ai hésité à prendre ton cher religieux à une période ! bref, j'aime vraiment beaucoup ce que tu en as fait et j'ai hâte d'établir un petit lien avec toi ! ♥️

bravo pour ta validatiooon

Te voilà validé sur le forum. Félicitations ! Maintenant, tu as deux trois petites choses à faire, mais rien d'embêtant, je te rassure. Déjà, tu peux aller compléter ton profil, parce que c'est quand même bien plus pratique quand il est rempli. Ensuite, venir sur ce sujet pour te recenser, puis aller faire ta fiche de liens, pour te faire plein d'amis et rendre ton séjour plus beau encore. Et puis si jamais, venir te pointer dans la recherche de rps, pour commencer à nous montrer ta plus superbe plume. Bon séjour ici !

_________________
j'ai une
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: hélène ♚ gold shall be your crown and gold your shroud   

Revenir en haut Aller en bas
 

hélène ♚ gold shall be your crown and gold your shroud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ↘ la forge aux personnages. :: ↘ après vous !-