AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
on les recherche activement.


Partagez | 
 

 Subir le jeu du temps, et souffrir de sa cage dorée / Ft. Drakon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



En savoir plus ?
▽ RELATIONS.:
PARCHEMINS : 51
Age : 22
MessageSujet: Subir le jeu du temps, et souffrir de sa cage dorée / Ft. Drakon   Sam 28 Mai - 21:57



Subir le jeu du temps, et souffrir dans sa cage dorée


Le lac aux Falaises
Sur les falaises surplombant le lac majestueux...

Ft. Drakon.

***

Au crépuscule d'une journée ensoleillée, tandis que les oiseaux chantaient encore le doux refrain d'une saison chaude, un étalon pie martelait le sol poussiéreux dans un galop majestueux. Sa crinière dorée au vent, la cadence, l'allure à laquelle il allait couvrait le bruit silencieux de sanglots. En effet, Naya se trouvant sur son dos, elle avait fuit la maison voilà une vingtaine de minutes. Ses yeux bleus noyés de larmes, ces dernières roulaient sur ses joues rosies, et surtout sur sa joue droite violacée jusqu'à la tempe.
Il lui avait levé la main dessus.
Son visage avait commencé à se tuméfier, rougeoyant, virant ensuite au bleu puis au violet. Elle avait été sonnée, se retrouvant à terre sous l'impact du coup. Comment Marius avait-il osé ? N'était-elle donc finalement rien, pour lui, contrairement à ce qu'il lui avait fait croire durant toute ces années ? À cette pensée, elle était partagée entre la rancune et le dégoût. Mais elle ne pouvait lui en vouloir : elle ne partageait pas ne serait-ce que la moitié de ses sentiments.

Le ton était vite monté au retour de Naya à la maison, cet après-midi. Cherchant à savoir où elle était passée, il finissait par penser qu'elle côtoyait un autre homme, et il avait laissé place à sa paranoïa qui avait entièrement pris possession de son corps. Naya ne supportait pas d'être fliquée, et encore une fois, il ne tarda pas à lui rappeler grâce à qui elle était là, aujourd'hui, tirée de cette foutue Maison Close.

Après s'être relevée, et s'être assurée que le bébé allait bien - le seul contact de sa main sur son ventre lui laissait sentir les mouvements vifs du petit qui n'avait surement pas apprécié ce geste brusque -, Naya avait fuit la maison à dos de cheval, malgré les conte-indications du médecin de la famille. Elle avait alors laissé l'étalon choisir sa direction, pourvu qu'elle s'éloignait un temps du domicile conjugal. Sa joue la brûlait, mes les larmes qui venaient rouler dessus lui laissaient une sensation de fraicheur appréciable, qu'elle avait longtemps oublié, longtemps refoulé.
Le cheval avait fini par la mener sur une terre verdoyante, majestueuses et à la nature impitoyable.
En hauteur sur des falaises qui surplombaient un lac calme, doux, et neutre, Naya fit ralentir sa monture afin de reprendre ses esprits, et profiter de la vue qui s'offrait à elle. Elle n'en demandait pas plus, tant qu'elle parvenait à s'évader par la pensée loin, loin de tout ses tracas, de sa cage dorée.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Drakon


En savoir plus ?
▽ RELATIONS.:
PARCHEMINS : 84
Age : 22
Localisation : ici et ailleurs. je voyage autant que je le peux. rien ni personne ne m'arrête. je vais là où l'envie m'emporte.
MessageSujet: Re: Subir le jeu du temps, et souffrir de sa cage dorée / Ft. Drakon   Mer 1 Juin - 16:01


◭ subir le jeu du temps, et souffrir de sa cage dorée.
quand le mal se présente à vous, il faut le fuir au grand galop.
music theme


Tel un jeune Léviathan, j'avais passé la fin de ma journée à me baigner, profitant de la vue et de la température pour jouir tout simplement d'une petite baignade. Aujourd'hui, pas la peine de se dégourdir les pattes pour aller traquer du gibier ni même de cracher des flammes pour impressionner une foule afin de recevoir quelques pièces en retour. Je m'étais repus d'une biche qui avait su comblé mon estomac pour quelques jours alors que j'avais pour habitude de me contenter de quelques maigres bouts de viande pour tenir le coup. En effet, lorsque ce genre de créature se présentait à vous sans avoir la moindre idée du danger que vous représentiez pour elle, vous pouviez alors vous réjouir à l'avance du festin qui allait se préparer. D'ailleurs, l'animal est si énorme que je n'avais point eut l'occasion de la terminer en entier... Beaucoup diront que c'est du gâchis mais cela ne sera jamais pire que ces rois qui ont la chance d'obtenir des vivres en un claquement de doigts et qui sont malgré tout conscient que tout ce qu'ils laissent sur la table, ne seront pas partagés avec le reste de la population qui, pourtant, se meurt de la famine. Aujourd'hui, je n'avais eus personne pour partager mon butin si ce n'est ces charognards de corbeaux. Je n'étais aucunement peiné donc de laisser pareille nourriture sur la terre... Au moins, elle allait également nourrir les volatiles. Et si les oiseaux ne seront pas suffisant pour faire disparaitre le corps, alors la terre et les vers se chargeront du reste.

Yeux fermés, je restais là, essayant alors de m'habituer à la température de l'eau qui se refroidissait aux fils des heures. Si mes membres devenaient de plus en plus endoloris, je tentais d'oublier cette sensation afin de me débarrasser de la crasse que j'avais sur la peau pour redevenir tout beau. Car j'avais beau être un sauvageon, je faisais parti de ces personnes qui tenaient un minimum à leur hygiène et rien de mieux qu'un petit bain pour redevenir un minimum élégant. Qui plus est, cet instant permettait également de me concentrer sur ma petite personne. De me détendre, de me poser des questions avant de chercher un endroit pour me reposer la nuit... Même si la tâche ne serait pas très dur : les falaises sont parfaites pour dormir à la pleine étoile ! D'ailleurs, j'avais finis par revenir sur les hauteurs surplombant le lac, errant tel un animal en quête d'un nid, aussi calme que le silence qui régnait en ses terres... Mais je fus rapidement stoppé dans ma marche lorsque je vis finalement un individu et sa monture arriver presque à mon niveau. Je m'étais donc mis sur mes gardes, couteau confectionné par mes soins au poing, prêt à en découdre s'il le fallait, ignorant encore l'identité de l'individu qui était venu jusque là. Plaqué au sol afin de me cacher dans les hautes herbes, je m'approchais petit pas par petit pas jusqu'à ce que je puisse voir le visage de la demoiselle. Si familier... « - Naya...? » Me levant d'un coup, je la regardais ahuri. Avant tout surpris par sa présence en ces lieux, c'est également la marque son visage et son air peiné qui m'alarma d'avantage. « - Qu'est-ce qui s'est passé ? »



_________________



the brave men did not kill dragons.
the brave men rode them.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



En savoir plus ?
▽ RELATIONS.:
PARCHEMINS : 51
Age : 22
MessageSujet: Re: Subir le jeu du temps, et souffrir de sa cage dorée / Ft. Drakon   Mer 1 Juin - 19:58



Subir le jeu du temps, et souffrir dans sa cage dorée


Le lac aux Falaises
Sur les falaises surplombant le lac majestueux...

Ft. Drakon.

***

Elle ne savait plus. Naya avait fini par vivre dans l'ombre de son époux, s'effaçant. Et aujourd'hui, elle n'était plus décidée à se tapir face à la gente masculine. Et encore moins face à Marius. Ses sentiments si confus à l'égard de cet homme lui rappelait la dure réalité...

*FLASHBACK*

Son petit corps frêle accueillait avidement l'eau claire qui se déversait sur elle. Elle terminait sa journée de dur labeur, et les filles étaient fière d'elle aujourd'hui. Elle avait amplement mérité le crouton de pain qu'elle dégusterait ce soir, et la pomme rouge que lui donnerait son employeur.
Elle se frottait, afin d'effacer toute cette crasse qui finissait par faire d'elle une souillon. Crasse qui ne lui appartenait pas, initialement. Mais nombreux étaient les hommes qui passaient par cet établissement, et l'hygiène de certains laisser à désirer.

À cette pensée, elle frissonna, et sa peau se hérissa en chair de poule.

Elle lâcha un long soupire et termina de prendre sa douche. Quelques bleus sillonnaient ça et là ses cuisses, venant signer des ébats quelques fois violents.
Mais elle n'avait pas le droit de se plaindre. Elle était nourrie, blanchie, logée. Que pouvait-elle faire pour forcer le Destin ? Quel tournant pouvait-elle donner à sa vie ?

*FIN DU FLASHBACK*
 
Un bruissement la tira de ses pensées, et Naya sursauta vivement en tournant la tête. Elle émit un petit reniflement insonore, s'essuya furtivement une larme qui venait rouler sur sa joue, et couvrit du regard le jeune homme qui venait de surgir, et dont le visage ne lui était pas inconnu. Drakon.

« - Oh... déglutie t-elle. Drakon ! » Un léger sourire se dessina sur ses fines lèvres, mais la question fatale raisonna en elle comme le Gong que l'on frappe avec une force herculéenne.
Paniquée à l'idée de la réponse qu'elle pourrait donner, ses méninges se mirent en route à mille à l'heure, et elle finit par lâcher un...
« - Une chute de cheval... »
Elle ne pouvait pas risquer de remettre en question la crédibilité de son époux. Il le lui ferait sans doute payer au centuple.
« - Que fais-tu donc là ? » Espérant noyer le poisson, elle lui posa cette question débile qui fût la première à lui venir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Drakon


En savoir plus ?
▽ RELATIONS.:
PARCHEMINS : 84
Age : 22
Localisation : ici et ailleurs. je voyage autant que je le peux. rien ni personne ne m'arrête. je vais là où l'envie m'emporte.
MessageSujet: Re: Subir le jeu du temps, et souffrir de sa cage dorée / Ft. Drakon   Sam 4 Juin - 5:57


◭ subir le jeu du temps, et souffrir de sa cage dorée.
quand le mal se présente à vous, il faut le fuir au grand galop.
music theme


Je la détaillais du regard, cherchant à percer la vérité sur ses maux... Qui avait pu être méchant avec elle ? Qui avait pu lui faire du mal à elle, pauvre créature fragile...? Pour moi, il était hors de question que l'on puisse faire du mal à une telle personne. Habituellement, je n'étais pas du genre à défendre la veuve et l'orphelin. Normalement, tout le monde devrait plutôt se débrouiller d'eux-mêmes et se défendre sans avoir besoin l'aide de quiconque, car c'est la vie et sur ces terres, seule la loi du plus fort prime. Pourtant, j'avais pu moi-même bénéficier de l'aide de deux individus : mes parents adoptifs, qui m'avaient extirpés des flammes lorsque je me trouvais justement en danger. Peut-être cherchais-je à recopier la chose avec elle : la sauver comme l'avait fait mes parents afin de payer mes dettes. Et puis, il fallait dire que son histoire m'avait touché. Elle qui avait été souillé par des hommes bourrus depuis toutes ces années contre quoi ? Je pense que je n'aurais jamais réussis à accepter cette situation si j'aurais été à sa place. J'aurais sans doute préféré la mort plutôt que la prostitution. Donner de mon corps ? Jamais. On ne touche pas un dragon sans son autorisation. On ne dresse pas un dragon. La créature est reine de ses mouvements, reine de ses envies. Naya n'est sans doute pas comme moi. Elle doit se dire que je suis complètement fou, sauvage. Mais il n'y a pas de mal à être sauvage. Je suis libre tandis que sa personne appartient à un royaume, des personnes qui se permettent de se placer au-dessus dans la société. C'est inhumain, malsain. J'aurais donc pu la mépriser pour cette non-réaction face à son asservissement, mais cela eut paradoxalement un effet inverse... Suis-je faible moi aussi ? Après tout, moi aussi il fut un temps où je m'étais laissé enchaîner comme une bête, qu'on me traite comme un moins que rien, un esclave... Néanmoins, jamais je m'étais laissé prendre... Lorsque mon maître eut même la mauvaise idée de me souiller, je m'étais révolté et il n'avait eut l'occasion de le faire. Ce jour-là, je leur avais alors prouvé que je restais bien indomptable.

Je finis donc par lui poser la question, cherchant à découvrir les maux qui la tourmentaient. Après une assez longue réflexion, elle finit par me dire que si elle était blessée et attristée, c'était à cause d'une chute de cheval. Je hausse les sourcils, ne sachant si elle disait la vérité ou non avant de pointer l'animal du menton... « - C'est lui qui t'a blessé ? Tu veux que je l'abatte ? » Simple, clair, net, précis et franche. Une créature qui ose vous faire du mal mérite vos tourments en retour. D'ailleurs, même si je n'ai pour habitude de monter de telles créatures, je sais que si cela venait à m'arriver, j'aurais probablement fait en sorte à ce que la monture devienne utilisable, à moins que... « - On pourra toujours manger sa viande pour nous réconforter... ». Je souris. Après tout, cela pourra toujours être réjouissant. On fera cuir sa chair la nuit venue, on profitera de nos retrouvailles pour parler de tout et de rien et on fera la fête oubliant peu à peu ce qui fut l'ancien fidèle destrier de la demoiselle... Oui, ça pouvait se faire. Mais je ne comptais pas faire du mal à la bête sans avoir l'autorisation de son propriétaire. C'est alors qu'elle enchaîne, posant une question à son tour comme pour changer de sujet, me demandant alors qu'est-ce que je pouvais bien faire en ces lieux. « - Et bien, je suis sur mes terres... Je vais où je veux et... Je viens tout juste de me baigner dans le lac. » Lui répondis-je alors en affichant un doux sourire. « - Le paysage n'est-il pas magnifique...? » Rajoutais-je toujours prêt à entendre des glorifications sur mon île natif.



_________________



the brave men did not kill dragons.
the brave men rode them.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Subir le jeu du temps, et souffrir de sa cage dorée / Ft. Drakon   

Revenir en haut Aller en bas
 

Subir le jeu du temps, et souffrir de sa cage dorée / Ft. Drakon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» temps de chargement d'un swf sur l'appel d'un bouton ?
» [résolu] Départ d'une animation sur un temps suivant l'heure
» [Résolu] reglez le temps de l'animation sur un swf ?
» Temps de réponse au démarrage des locos
» Gagner du temps pour éjecter vos périphériques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ↘ les terres Sans Nom. :: le lac aux Falaises-