AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
on les recherche activement.


Partagez | 
 

 i know you are very far away, but come back to me, my sun and stars.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

FONDATRICE. « bye bye, black bird. »


En savoir plus ?
▽ RELATIONS.:
PARCHEMINS : 414
MessageSujet: i know you are very far away, but come back to me, my sun and stars.   Ven 15 Avr - 12:38

↘ satine telemnar.


« I know your very far away but,
come back to me, my sun and stars. »

◭ identity card.

nom, prénoms : telemnar, satine elvira. âge, lieu de naissance : vingt-quatre ans, née à lugan, empire thoron. groupe : thoron et totalement en accord avec leurs principes. métier : maîtresse officielle du souverain des thoron. état civil : célibataire, officiellement propriété unique du souverain, officieusement, son cœur est pris par un autre. guilde : aucune.

Satine n'a aucun désir de prendre le pouvoir sur le roi de Thoron. Elle l'a eu sans rien demander à quiconque, et même si elle a accepté avec joie la proposition qu'elle a reçu de devenir maîtresse royale, ce n'était en aucun cas pour le pouvoir que cela lui offrait. ◭ La jeune femme n'a jamais vraiment cru en l'amour. Pourtant, lorsqu'elle a rencontré Elijah, ce fut comme une illustre évidence. Elle ne saurait l'expliquer autrement, ce désir impalpable, cette sensation de bonheur intense dès lors qu'elle croisait son regard. ◭ Satine risque de perdre sa tête (au sens littéral du terme) si sa liaison avec le prince de Thoron vient à s'apprendre par le roi. Celui-ci la veut pour lui seul, et n'accepterait pas de la partager, surtout pas avec son propre frère. Ainsi, elle risque sa vie ainsi que celle de son bien-aimé.. Mais après avoir tenté de lutter contre ses sentiments, elle sait que c'est peine perdue. ◭ Satine a un frère. Edwin. Pourtant, alors qu'ils avaient une relation totalement fusionnelle l'un et l'autre, il s'est enfui de l'auberge familiale pour voler de ses propres ailes, sans rien dire à personne. Elle s'est sentie trahie, abandonnée. Elle a quitté l'enfance ce fameux jour.

◭ say my name.

ton pseudo : savage, anciennement hey jude. comment as-tu trouvé CWM ? : question inutile   . et t'en penses quoi ? :   .

Partie en freestyle, vas-y présente toi. Crache le morceau, freluquet ! [/size]

Code:
[b]NATALIE DORMER[/b] ↘ [i]satine telemnar[/i]

_________________

du satin, dans tes mains

Viens-tu troubler, avec ta puissante grimace,
La fête de la Vie ? ou quelque vieux désir,
Éperonnant encor ta vivante carcasse,
Te pousse-t-il, crédule, au sabbat du Plaisir ?



Dernière édition par Satine E. Telemnar le Sam 23 Avr - 0:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponawar.forumactif.org
avatar

FONDATRICE. « bye bye, black bird. »


En savoir plus ?
▽ RELATIONS.:
PARCHEMINS : 414
MessageSujet: Re: i know you are very far away, but come back to me, my sun and stars.   Ven 15 Avr - 12:38


↘ somewhere, in a far far land.


i. there was a time.
Satine n'a jamais eu de grands projets dans la vie. Elle ne s'est jamais dis qu'un jour, peut-être, elle côtoierait les personnes les plus influentes de sa contrée, allant jusqu'à partager sa couche avec le divin roi en personne. Elle n'était qu'une enfant sage, douce et belle, dont le rire cristallin faisait frémir le cœur de ses parents. Elle était de ces petites rêveuses qui ont en eux cette joie de vivre pareil à la flamme immuable du crachotement d'un merveilleux dragon. Pas une seule seconde elle ne songeait à l'horreur d'une existence dans la famine, la crasse ou la pauvreté. Elle se contentait de sourire à la vie, de saluer courtoisement ses parents qu'elle aimait tant, de courir dans sa petite maison ou de jouer avec son grand frère. A cela se résumait la vie sans encombre d'une enfant de six ans, dont les parents étaient bien loin d'être riches, mais suffisamment pour leur permettre de vivre convenablement. Satine n'avait aucune autre préoccupation que l'heure de son futur repas, ou que la cachette qu'avait décelé son grand frère. Que la vie était belle !

ii. childhood's end.
Elle avait onze ans. Onze ans, une joie de vivre implacable, un sourire radieux, une vie exemplaire et des principes naissants. Onze ans et des rêves plein la tête, des idéaux dans chaques yeux, des étoiles à revendre. Elle avait onze ans lorsque tout cela disparut, en même temps que son frère.
Elle avait ouvert les yeux, comme chaque matin depuis onze courtes années d'existence. Elle avait appelé son frère, immédiatement.. Comme chaque matin depuis onze courtes années d'existence. «  Eeeeed', on joue à quoi aujourd'hui ? » Il n'y avait eu d'autre réponse que le silence. Puis son père était allé la voir, les yeux embués de larmes désapprobatrice, le poing serré, tant de rage que de tristesse. Cette nouvelle avait surpris la famille entière, l'avait inquiétée, l'avait déçue. Pas la moindre explication. Il n'avait laissé derrière lui qu'un vide que rien ne pouvait combler, un trou béant dans le cœur de tous ceux qui l'aimaient éperdument, de sa famille.
Satine le connaissait assez bien pour avoir compris ce désir de liberté qui le tiraillait chaque jour, cette envie de s'épanouir seul, de ne dépendre de personne. Edwin était une partie d'elle, et elle pouvait sentir dans son cœur cette passion qu'il avait voulu rendre sienne, ce fameux jour, lorsqu'il avait quitté le domicile familial pour tenter de voler de ses propres ailes. Elle était heureuse qu'il ai enfin trouvé le courage d'aller au bout de ses rêves. Mais... Il aurait du l'amener avec lui. Il était lâche. Et elle lui en voulait.
Il n'avait pas emporté avec lui qu'un petit baluchon et quelques fournitures. Non, il avait pris un trésor inestimable, ce petit quelque chose qu'il avait laissé trainé au fond de ses chaussures, et dont il avait choisi de prendre la garde. Avec lui, Edwin avait trimballé un sourire. Le doux sourire émerveillé de sa petite sœur. Sans lui, elle perdait tout de sa lumière. Et c'est ce qui arriva, à partir de ce fameux jour : elle ne connut plus que l'obscurité.

iii. there's a luck in my life.
Satine n'avait aucun espoir particulier pour l'avenir. Elle avait déjà quinze ans, et s'occupait l'âme et le corps en aidant son père, quelques fois, brinquebalant de maisons en maisons diverses marchandises qu'il fallait écouler pour pouvoir se nourrir. Lorsqu'elle était dans leur petite bicoque fermière, elle se cultivait de plusieurs façons, la plupart du temps en étudiant des livres que sa mère lui ramenait, qu'elle avait trouvé par terre ou qu'elle avait payé avec les réserves de monnaie familiale. Sans doute prendrait-elle la relève de son père, dans un avenir plus ou moins proche, ou partirait-elle à la découverte du monde lorsqu'elle aurait trouvé de quoi s'offrir un cheval pour moyen de transport. Ainsi, elle aurait découvert les autres contrées. C'était ce qu'elle avait toujours rêvé de faire... Mais cela faisait maintenant bien longtemps que tous ses rêves et tous ses espoirs avaient été réduits à néant. En quatre ans, elle n'avait eu aucune nouvelle de son frère. Satine ignorait même s'il était encore en vie et finalement, avec le temps, avait fini par ne plus se poser la question.
Son destin bascula pourtant, cette fameuse année de ses quinze ans. Satine avait toujours été très proche de son oncle, courtisan de son état, homme riche qui lui offrait régulièrement des livres ou des bijoux pour paraître plus belle encore. Sans doute avait-il une arrière pensée lorsqu'il entraina la jeune fille avec lui dans la cour du palais des Thoron, un soir d'événement festif, néanmoins, Satine s'en trouva bouleversée. De merveilleuses parures d'or ornant le cou des femmes, toutes d'une beauté plus renversante les unes que les autres, des décorations sublimes, des lustres argentés... Il y avait là de quoi être émerveillée par tant de magnificence. Sans doute était-ce cette douce candeur lisible dans son regard que le roi remarqua en premier. Ou peut-être était-ce la beauté de ses yeux clairs, ou la noirceur de ses cheveux délicatement ondulés, ou peut-être même l'éclat de son sourire naïf rivalisant avec la parure argentée qui ornait son cou et ses oreilles. Quelque fut ce qui marqua le roi, il fut assez ébloui devant la jeune femme pour souhaiter la prendre pour maîtresse. Une proposition indécente, une chance inouïe, inexplicable, sublime. Et ainsi changea la vie de Satine.

_________________

du satin, dans tes mains

Viens-tu troubler, avec ta puissante grimace,
La fête de la Vie ? ou quelque vieux désir,
Éperonnant encor ta vivante carcasse,
Te pousse-t-il, crédule, au sabbat du Plaisir ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponawar.forumactif.org
avatar

FONDATRICE. « bye bye, black bird. »


En savoir plus ?
▽ RELATIONS.:
PARCHEMINS : 414
MessageSujet: Re: i know you are very far away, but come back to me, my sun and stars.   Sam 23 Avr - 23:35

auto-validation.

_________________

du satin, dans tes mains

Viens-tu troubler, avec ta puissante grimace,
La fête de la Vie ? ou quelque vieux désir,
Éperonnant encor ta vivante carcasse,
Te pousse-t-il, crédule, au sabbat du Plaisir ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponawar.forumactif.org

◭ Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: i know you are very far away, but come back to me, my sun and stars.   

Revenir en haut Aller en bas
 

i know you are very far away, but come back to me, my sun and stars.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Paragon Drive Backup Express
» [Résolu] OE6 : Compression des dossiers
» I go back to black.
» blackjack ♠
» Backup.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ↘ la forge aux personnages. :: ↘ après vous !-